L'Enfant Sans Nom - Parents Endeuillés

Vous venez de perdre votre enfant.

Le drame et le vide de l’après s’associent souvent à un profond sentiment de solitude.

  Les proches, même bienveillants, voudraient vous voir aller mieux ; le tabou autour du deuil périnatal vous empêche de parler de votre enfant .

L’association souhaite vous accompagner dans votre cheminement de parents endeuillés et est à vos côtés pour traverser cette souffrance.
Nous proposons des groupes d'entraide, de parole dans plusieurs villes en France.
 
Nous n'avons pas vocation à remplacer un suivi psychologique, nous souhaitons simplement accorder toute sa place à votre parole, à l'histoire de votre famille, de votre enfant par le respect, l'écoute et l'empathie.
 
Notre association n'a pas d'affiliation politique ou religieuse.

Mais avec qui échanger lorsque l’être perdu est un bébé que personne n’a connu ?

Quelle place donner à cet enfant dont l’existence est indiscutable, que l’on sent dans sa chair, mais si peu tangible pour notre entourage ?

Souvent, la perte est incompréhensible car inattendue et subite. Comment recevoir ou entendre une telle nouvelle quand on se préparait à donner la vie ?

Pourquoi la vie continue-t-elle pour l’entourage qui peut encore se réjouir  d’événements heureux et qui semble avoir oublié ce qui s’est passé ?

Comment traverser cette épreuve dans le couple, dans la famille ?

Comment interagir avec les enfants  témoins du deuil ?

Comment rêver un autre enfant… vivant ?

Comment accueillir le ou les enfant(s) après ?

Nous organisons une fois par mois dans plusieurs villes de France des groupes de parole encadrés par des bénévoles écoutants formés, et au sein desquels nous accueillons des parents endeuillés dont les situations sont toutes différentes, mais qui partagent la même perte, celle d’un enfant en période périnatale.

Se sentir moins seul, ressentir sa peine reconnue, pouvoir parler et être entendu, écouter l’expérience de personnes qui ont vécu elles aussi ce drame : voici ce que nous pouvons vous apporter pendant ces temps de partage.

 Nous nous rencontrons aussi plus ponctuellement autour de manifestations qui visent à rendre hommage aux bébés décédés : journée de partage à l’occasion de l’assemblée générale, journée de pique-nique, participation à la journée une fleur une vie……

Les vies minuscules, avec leur début si bref, leur infime zénith, leur fin rapide,
n'ont pas moins de sens que les longs parcours.
Il faut seulement se pencher un peu pour les voir, et les agrandir pour les raconter.
                                                             Françoise Chandernagor

Haut de page

Site réalisé par CARO-E-CREA - Copyright ©2020 L'Enfant Sans Nom - Parents Endeuillés - Design DKT